La différence entre interrupteur différentiel et disjoncteur différentiel

Entre le disjoncteur et l’interrupteur différentiel, quelle différence ?

Premièrement, il faut comprendre que ces deux appareils n’ont pas le même but.

L’interrupteur différentiel et le disjoncteur sont deux dispositifs placés dans le tableau électrique. Ils jouent également un rôle protecteur. Mais ce qu’ils ont en commun s’arrête ici !

Avant de choisir entre un disjoncteur et un interrupteur différentiel, voyons ensemble quelle est la différence dans cet article.

Quelle différence entre interrupteur différentiel et disjoncteur différentiel ?

L’interrupteur différentiel protège les personnes des effets néfastes du courant de fuite, choc électrique.

Le corps humain est un bon conducteur d’électricité, cela signifie que le courant peut passer facilement.

Les disjoncteurs différentiels jouent le même rôle, mais ils peuvent également protéger les équipements électriques contre les surtensions.

Alors que le nombre d’appareils électroniques dans nos maisons continue d’augmenter, on accorde beaucoup d’importance a la protection contre la foudre et la protection contre les surtensions.

Si les appareils électriques simples sont relativement impassibles par les pics de tension, ils peuvent facilement endommager les circuits électroniques. Les blocs multiprises, prises intermédiaires et adaptateurs nous permettent de nous protéger, on les place dans le tableau électrique.

Disjoncteurs différentiel : définition et fonctionnement.

Le disjoncteur est un dispositif de connexion électromécanique, interrompt un ou plusieurs circuits en cas de surintensité ou de surcharge. 

Son objectif est de protéger les appareils électriques contre les courants excessifs afin de ne pas les endommager, et protéger les personnes de chocs électriques.

Intérêt du disjoncteur différentiel

Avec ce système, il n’est pas nécessaire de remplacer le fusible, pour remettre l’appareil sous tension, remettre simplement l’interrupteur en position « On » après avoir résolu le défaut qui a causé la surcharge ou le courant de court-circuit.

On choisit le calibre du disjoncteur différentiel  en fonction du circuit électrique fourni.

10 A ou 16 A pour l’éclairage intérieur.
16 A ou 20 A pour un circuit de prise électrique.
20 A pour un circuit spécialisé avec une puissance maximale de 4 600 W.
32 A pour un circuit spécialisé avec une puissance maximale de 7 360 W.
40 A pour un circuit spécialisé avec une puissance maximale de 9 200 W.
C’est le même principe que lors de la détermination de la taille du tableau électrique, dans lequel le disjoncteur divisionnaire est sélectionné en fonction du circuit fourni.

Vous cherchez un électricien ?

Trouvez facilement votre électricien sur Youchoz.com

Je fais ma demande

Des professionnels sont disponibles pour vous répondre

Disjoncteur général

Le disjoncteur général peut protéger l’équipement électrique et les personnes. Cela garantit que toute l’installation est arrêtée en urgence en cas de problème.
Il est ajusté en fonction de l’abonnement (puissance) sélectionné par l’utilisateur, si trop d’appareils électroniques fonctionnent en même temps et dépassent la puissance souscrite, il se déclenchera et coupera le courant.

Cependant, ce disjoncteur n’est pas suffisant pour assurer la protection de l’installation, et d’autres équipements doivent être installés.
Ce disjoncteur doit être installé dans le tableau électrique à l’intérieur de la maison.

Disjoncteur divisionnaire

Les disjoncteurs divisionnaires assurent la protection des différents circuits que vous installez.
S’il y a un problème, il coupera le circuit qui a causé la surcharge ou le court-circuit.

Disjoncteur différentiel

Le disjoncteur différentiel haute sensibilité (30 mA) protège le circuit des surcharges et des court-circuit, tout en évitant les risques de choc électrique.
En cas de fuite de courant, la sensibilité correspond au seuil de déclenchement
Pour une installation à domicile, une sensibilité élevée de 30 mA ou moins est requise.

Les différents types de disjoncteurs différentiels

Dans le domaine de l’électricité, il existe trois types de disjoncteur différentiel :

  • Disjoncteur différentiel de type AC : il peut protéger les circuits les plus courants de la maison dit classique, tels que l’éclairage ou les prises de courant, radiateur, etc.
  • Le disjoncteur différentiel type A : il est conçu pour protéger les circuits électriques de la maison, qui utilisent du courant à composantes continues, c’est-à-dire les circuits liés aux appareils nécessitant beaucoup d’énergie,  tels que les machines à laver, les plaques de cuisson, etc.
  • Disjoncteurs différentiels de type HIHPISI : utilisés pour les appareils électroménagers qui ne peuvent pas résister aux pannes de courant dit sensible comme les équipements informatiques, les réfrigérateurs et les congélateurs ou les alarmes domestiques.

Dispositifs différentiels : les caractéristiques

Disjoncteur différentiel 30ma

Le disjoncteur différentiel pour une maison est très sensible, puisqu’il disjoncte à 30 mA. 

Il joue donc un rôle de protection, il protège les personnes et non pas les installations, car il vous protégera de tout risque d’électrocution.
C’est la caractéristique la plus importante de ce type d’équipement, et elle détermine le seuil auquel le disjoncteur doit couper le courant.

Partager avec vos proches :

Laisser un commentaire