Installation électrique maison neuve : conseils pratiques

Dans le cadre une construction neuve, la partie d’installation électrique est primordiale et nécessite un savoir-faire. Il est très conseillé de faire appel à un professionnel pour éliminer les risques liés aux pannes électriques.

Dans cet article, découvrez comment se fait la réalisation d’une installation électrique correctement.

Installation électrique maison : éléments et composants

Tout d’abord, pour passer à l’installation électrique, il faut connaitre certains éléments essentiels dans l’électricité :

Tableau électrique

Un tableau électrique est un composant d’un système de distribution électrique qui divise une alimentation électrique en circuits de dérivation tout en fournissant un disjoncteur ou un fusible de protection pour chaque circuit dans une enceinte commune.

Disjoncteur

Un disjoncteur est un interrupteur électrique conçu pour protéger un circuit électrique contre les pannes causées par une surintensité/surcharge ou un court-circuit. Sa fonction de base consiste à interrompre le flux de courant une fois que les relais de protection détectent un défaut.

Prises et interrupteurs

Les prises de courant servent de connecteurs pour connecter divers appareils au réseau. Quant aux interrupteurs, ils permettent d’activer et de désactiver manuellement le courant. Ces éléments n’ont pas de fonction de sécurité et doivent se raccorder à un disjoncteur.

Câblage électrique

Les câbles électriques vont jouer le rôle de distributeurs de courants vers les différentes pièces de la maison.

Installation électrique maison : les parties de l’installation

Une nouvelle installation d’électricité se compose en règle générale de deux parties :

Installation de liaison

L’installation électrique du bâtiment ou du bloc s’appelle « installation de liaison ». C’est le trajet de l’électricité depuis le réseau public de distribution de la compagnie d’électricité jusqu’au domicile de l’abonné.

Aménagement intérieur

L’aménagement intérieur se consititue des différents circuits indépendants de la maison (points lumineux et prises de courant).

Il faut savoir qu’une installation électrique suivant les règles de l’art demande la compétence d’un électricien professionnel. Si vous êtes à la recherche d’un homme de métier, veuillez soumettre votre besoin via notre application Youchoz

Je veux un électricien

A lire aussi : Prix électricien bâtiment

Les étapes d’une installation électrique : installation de liaison

L’installation électrique du bâtiment se compose des éléments suivants :

Ligne de pointe

C’est la ligne qui relie le réseau de distribution d’électricité de la compagnie d’électricité au fonds général de protection.

Coffret de protection générale

Le Coffret de Protection Générale (CGP) abrite les éléments de protection de la ligne de distribution. À l’intérieur, il y a trois fusibles (un pour chaque conducteur de phase) qui protègent contre d’éventuels courts-circuits. Le CGP est souvent situé sur la façade, ou d’autres lieux communs du bâtiment avec un accès facile.

Ligne de livraison

La Ligne de Distribution ou Ligne d’Alimentation Générale (LGA) relie le CGP au local destiné à contenir la centralisation des compteurs. Il comprend les câbles triphasés, le câble neutre et le câble de protection (prise de terre).

Centralisaiton des compteurs

Le compteur est un élément chargé de mesurer et d’enregistrer la consommation d’énergie électrique de l’abonné.

Références individuelles

Les dérivations individuelles quittent le compteur de chaque abonné et acheminent l’énergie électrique vers le Power Control Switch, installé à l’intérieur de la maison. Chaque branche individuelle se compose d’un conducteur de phase, d’un conducteur neutre et d’un conducteur de protection (terre).

Commutateur de commande d’alimentation

C’est un commutateur installé par la compagnie d’électricité. Il sert à limiter la consommation d’énergie du client à la puissance souscrite.

Panneau général de commandement et de protection (CGMP)

L’alimentation monophasée de l’habitation provient de la Dérivation Individuelle vers le Tableau Général de Commande et de Protection (CGMP), début de l’installation électrique intérieure de l’habitation.

Mise à la terre du bâtiment

La prise de terre consiste en une installation conductrice (câble vert-jaune) parallèle à l’installation électrique du bâtiment, se terminant par une électrode enterrée dans le sol. Sa mission est de détourner vers la terre toute fuite de courant ayant chargé un système ou un appareil électrique.

Les étapes d’une installation électrique : aménagement intérieur de la maison

L’aménagement intérieur de la maison comprend les différents circuits indépendants de la maison :

Circuits indépendants de la maison

Dans les maisons les plus courantes, il y a généralement 5 circuits indépendants :

  • – C1 : Circuit pour alimenter tous les points lumineux de la maison.
  • – C2 : Circuit pour alimenter les prises de courant à usage général et le réfrigérateur.
  • – C3 : Circuit pour alimenter les prises de courant de la cuisine et du four.
  • – C4 : Circuit des prises de courant du lave-linge, du lave-vaisselle et du chauffe-eau (chauffe-eau électrique).
  • – C5 : Circuit des prises électriques des salles de bains, et prises auxiliaires de la cuisine.

Câblage de l’installation électrique intérieure

Tous les circuits indépendants de la maison s’alimentent par deux conducteurs (phase et neutre) qui véhiculent un courant alternatif monophasé basse tension (230V). A ceux-ci s’ajoute le conducteur de raccordement au réseau de masse du bâtiment. Ces conducteurs sont en cuivre avec une isolation plastique.

Degrés d’électrification domestique

Le degré d’électrification d’un logement fait référence à la charge électrique que doit supporter l’installation électrique dudit logement. Par exemple, la charge électrique que devra supporter l’installation électrique d’une villa de 200 m2 sera bien supérieure à celle qu’il faudra supporter dans un studio de 50 m2 (moins de pièces, moins de points lumineux, moins de prises, moins d’appareils électriques). Selon le type de logement, 2 degrés d’électrification différents sont définis.

  • – Degré basique : puissance minimale de 5750 W à 230 V
  • – Degré élevé : puissance minimale de 9200 W à 230 V

Schémas des installations électriques

Pour représenter l’installation électrique d’un logement, 3 types de schémas peuvent être utilisés :

  • – Schéma topographique : représentation en perspective de l’installation.
  • – Le Schéma multifilaire : ils représentent au moyen de lignes tous les conducteurs qui participent au circuit à représenter.
  • – Schéma unifilaire : représente le circuit au moyen d’une seule ligne dans laquelle le nombre de conducteurs qui le composent sont indiqués par des barres croisées.

Circuits de base de la maison

  • – Point lumineux simple avec interrupteur
  • – Sonnette à bouton-poussoir
  • – Point lumineux avec 2 interrupteurs commutés
  • – Point lumineux avec faisceau de croisement
  • – Fournisseurs d’électricité ou installation pour alimenter les prises

Installation électricité bâtiment : erreurs de câblage électrique à éviter

  • – Ne connectez jamais les fils à l’extérieur des boîtes de jonction électriques. S’il n’y a pas de boîte, ajoutez-en une et connectez les fils à l’intérieur.
  • – Rappelez-vous le minimum de trois pouces sur la longueur du fil. Ne coupez pas trop vos fils. Si vous le faites, ajoutez des extensions de six pouces.
  • – Ne laissez jamais le revêtement sans protection entre les cadres, comme dans le cas d’une installation au plafond. Agrafez-le à un 2 × 2 ou utilisez un conduit métallique si le fil longe le mur.
  • – Évitez les interrupteurs desserrés ou les prises mal connectées.
  • – N’installez jamais une prise à trois fentes sans fil de terre.
  • – N’encastrez pas une boîte électrique derrière une surface murale. Au lieu de cela, ajoutez une extension de mur.
  • – Fixez le câble avec une pince afin que l’isolant du fil ne se coupe pas ou ne s’effiloche pas.
Score
Cliquez pour noter cet article
[Total: 3 Moyenne: 4.7]

Mohamed Oussama BILLAMI

Co-fondateur de Youchoz.com Spécialisé en efficacité énergétique dans les bâtiments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.